Réforme des retraites · 30. novembre 2018
Conséquence directe de la fusion des caisses ARRCO et AGIRC : augmentation des cotisations plus forte pour les cadres

30. novembre 2018
En observant les choses de loin, on pourrait se satisfaire un peu vite du fait que les Français ont un taux d'épargne élevé, autour de 15 % de leurs revenus. C’est certes une bonne nouvelle, mais pour bien préparer sa retraite, être économe ne suffit pas. Il faut aussi savoir éviter trois pièges. 1. S'y pencher au dernier moment Le premier piège serait de s’intéresser trop tard à ce sujet qui n’enchante pas grand-monde : démarrer tôt l’effort d’épargne et le consentir...

A quelques jours de la fusion des caisses ARRCO et AGIRC, un redressement des comptes plus rapide que prévu est annoncé.

30. novembre 2018
La durée de vie en maison de retraite est de 3 ans et quatre mois en moyenne, selon une étude du ministère de la Santé, publiée ce mardi. La moitié des pensionnaires n'ont pas les revenus suffisants pour régler l'addition. On ne s'étonnera pas que les Français aient peur de manquer pour leurs vieux jours . Le reste à charge d'un séjour en maison de retraite est supérieur ou égal à 1.850 euros par mois pour la moitié des pensionnaires, alors que la pension médiane n'est que de...

30. novembre 2018
L'état singapourien propose de transformer sa résidence principale en rente viagère.

30. novembre 2018
Brexit : L'hypothèse d'un "no-deal" reste forte et coûterait cher.

30. novembre 2018
Le prélèvement à la source réserve encore quelques zones d'ombre.

19. novembre 2018
Les non résidents de l'UE et de l'EEE se verront appliquer un taux de PS de 7,5%.

Hausse des cotisations retraite dès le 1er/01/2019 pour tous les salariés.

13. novembre 2018
Dans la cadre du renforcement de l'attractivité de la place financière, l'article 23 de la Loi Pacte prévoit la dispense des cotisations retraite (salariales et patronales) pendant 3 ans (renouvelable une fois) pour les impatriés. Cela concerne les retraite de base et complémentaire des salariés qui reviendront travailler en France. Cette exonération sera possible sous 2 conditions : L'impatrié ne devra pas avoir été affilié à un régime obligatoire français pendant les 5 années...

Afficher plus